28-Le macaron à la framboise

Quoi de plus séduisant qu’un macaron?

10500302_10201476699794098_1653530547783930056_n

Petit, mignon, classe, indémodable, rond…c’est la pâtisserie raffinée par excellence !!

Et ce week end je me suis lancée…Toujours en jouant sur les couleurs, j’en ai réalisé des roses à la framboise dont je vais vous livrer la recette ci-dessous (et tous les petits secrets pour les réussir !!), et d’autres au chocolat dont la recette viendra très bientôt !!

10438559_10201476700034104_7454346328630259367_n

J’ai plusieurs fois dans le passé (en 19 ans on peut en faire des choses!!) tenté de réaliser des macarons, avec plus ou moins de succès..

Au fur et à mesure, j’ai vraiment compris qu’il fallait faire preuve d’une précision millimétrique, d’une patience extraordinaire, et d’une connaissance phénoménale en pâtisserie (eh oui, rien que ça, je n’exagère pas du tout!)

Je sais que vous possédez toutes ces qualités !! Néanmoins, vous nécessitez quelques ingrédients :

110 g de sucre glace

110 g de sucre en poudre

110 g de poudre d’amande

du colorant rouge

90 g de blanc d’œuf (environ 3 œufs). Le mieux est qu’ils soient vieillis. (séparés des jaunes la veille, puis laissés au frais)

une pincée de sel

de la confiture de framboise.

Pour commencer, mixez la poudre d’amande et le sucre glace dans un robot, puis passez le tout au chinois ou au tamis, afin d’enlever les impuretés, et de rendre la poudre aussi fine que possible !! (cela évitera un effet granuleux sur les coques).

10381987_10201476705754247_8268510997721054616_n

Battez les blancs d’oeufs avec une pincée de sel. Quand les blancs commencent à monter, incorporez y le sucre petit à petit. Ajoutez ensuite quelques gouttes de colorant, jusqu’à avoir la teinte désirée . (Attention, à la cuisson, les macarons ont tendance à perdre un peu de leur couleur!).

Pour savoir quand arrêter de fouetter, les blancs doivent être bien fermes, et les fouets doivent former un « bec d’oiseau ».

 

10423963_10201476695633994_2180114895694681082_n

Attention, étape cruciale maintenant : le macaronage !

Cette étape consiste à incorporer le mélange sucre-glace/poudre d’amande aux blancs d’œufs, mais sans les casser ! Pour cela, utilisez une Maryse (plus communément appelée « spatule »), et formez des cercles du bas de votre saladier, vers le haut, et prenant bien toute la pâte.

Cette dernière doit devenir bien lisse et homogène, comme un ruban !

Préchauffez maintenant votre four à 145 °C (la cuisson dépend vraiment de votre four..moi j’utilise la chaleur tournante, et c’est la température qui je trouve, convient le mieux.)

A l’aide d’une poche à douille, pochez vos macarons sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Vous avez juste à appuyer pour faire un petit pâté plat ; ne tournez pas car vous obtiendrez une pointe disgracieuse en haut !

10386247_10201476697554042_6871734269875254874_n

(Attention tout de même à ne pas être trop généreux sur la taille de votre cercle, car ils s’étalent pas mal par la suite.)

10422463_10201476698114056_706141805341554051_n

 

Autre étape cruciale maintenant : le croûtage !!

Pas trop compliquée celle-ci, car vous avez juste à laisser reposer 20 minutes vos petits cercles de pâte dans un coin sec (l’humidité est le pire ennemi des macarons, faites attention !!).

 

Pendant ce temps, préchauffez votre four à 145 °C (la cuisson dépend vraiment de votre four..moi j’utilise la chaleur tournante, et c’est la température qui je trouve, convient le mieux.)

Je les fais cuire ensuite 14 minutes, mais pareil, tout dépend de votre four… Vous pouvez superposer plusieurs plaques sous celle contenant votre pochage, il parait que cela aide à la formation de la collerette ! (j’ai dit « il parait » car personnellement, je ne vois pas trop la différence..).

Par contre, si vous avez poché votre pâte sur plusieurs plaques, faites les cuire une par une, afin d’avoir quelque chose d’uniforme !

 

Laissez les ensuite refroidir quelques instants avant de les décoller. S’ils collent au papier, c’est qu’ils ont manqué de cuisson, s’ils ressemblent à des meringues, c’est qu’ils sont un peu trop cuits ou que le four était trop chaud.. (c’est ce qu’il m’est arrivé..)

10491091_10201476694313961_8414562434397866164_n

 

Une fois que tout est bien froid, garnissez une moitié de confiture de framboise (je ne me casse pas la tête, je le fais à la petite cuillère !), puis refermez le macaron !

 

A taaaaaaable !!

Enfin non, pas tout de suite ! Mettez les plutôt au frais ! On dit que les macarons sont meilleurs après avoir passé une nuit au réfrigérateur..

Pour les conserver, vous pouvez les mettre dans une boite métallique (en position couchée), puis au frais..

La congélation est aussi possible !! Mettez les d’abord une nuit au frais, puis congelez-les dans leur boite, et sortez les la veille de votre dégustation !

10500302_10201476699794098_1653530547783930056_n

Eléonore Robert

J'ai seulement 21 ans, mais ce sont 21 ans de véritable passion pour la cuisine.. J'espère que mes petites recettes vous donneront l'eau à la bouche !

Une réponse à “28-Le macaron à la framboise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *